Game of ping pong

Written on January 2017, publishing it now…

Écrit en janvier 2017, publié maintenant…

Study group, therapy group. Therapy, study. When working on yourself is a major part of your studies. And then, analyse it. Clean up the mess. Upgrade. Like the mean violent drug dealer pimp from Idiocracy. Taking the step, jumping, going for it, going, falling as it sometimes feels, isn’t a gentle tap in the back. It takes courage to face Upgrade. Upgrade to the next level, and then downgrade, back and forth until you can upgrade, for good, this time.

Upgrade est le personnage violent du film Idiocracy, dealer et maquereau. Le paragraphe précédent, en anglais, est parfaitement intraduisible. Upgrade, sur un ordinateur, c’est une mise à jour. Pour du matériel, informatique ou non, c’est une amélioration ou une remise à niveau. J’y parle de groupe de formation et de groupe de thérapie. De thérapie et de formation. Quand le travail sur soi est une part majeure des études. Le passage au stade supérieur. Upgrade. Le passage à niveau, la mise à niveau, qui, comme le personnage du film, n’est pas une petite tape sur l’épaule. Allers-retours entre les passages vers l’avant et vers l’arrière jusqu’à ce que le passage vers l’avant se fasse définitivement.

That’s where I stand right now.

J’en suis là maintenant.

Advertisements

Le vrac mobile ou la construction fragile

Mobile bulk or a fragile construction

Tout est dans le titre, pas la peine d’en dire plus. Mais comme tout cela est fort mystérieux, expliquons-nous. Impossible d’écrire alors que des mecs sont en train d’installer la prise fibre dans mon appartement. Surtout quand l’un d’eux appelle l’autre au talkie-walkie pour qu’il ramène des lingettes. Je crains le pire. Bientôt je jetterai de la merde sur les murs pour finir la déco, parce que pour l’instant, c’est ni fait ni à faire. Les traces qu’ont laissé les divers artisans sont bien trop éparpillées et espacées pour être parfaitement tendance.

Tout cela résume assez bien mon travail. Vous vous dites elle dort elle fout rien alors qu’est-ce qui se passe bon alors? Emmerdée par les emmerdes de la vie ça va de soi c’est normal comme tout le monde. Respire. Si vous n’y comprenez rien je vous rassure moi non plus.

Je me mets à ta place et je me demande si je lirais ce truc chelou que t’es en train d’écrire. J’ai vu les 30 premières secondes d’Inception, je me faisais déjà chier à en mourir alors j’ai arrêté de regarder, prenant le risque d’avoir l’air conne en société. Les trucs où on n’y comprend rien mais attend faut voir jusqu’au bout putain ce mec c’est un génie, c’est vraiment pas mon dada. Les trucs où on n’y comprends rien mais à la fin on a l’impression d’avoir voyagé, là ouais! Serai-je en train d’essayer de vous faire voyager dans ma singularité? Eh oh, rigole pas, toi aussi t’es singulier, j’te jure, à moins d’être superman, un vulgaire super heros comme un autre, sinon t’es singulier on l’est tous.

Donc. Alors j’essaie de faire des choses avec des lego mais je butte contre ma bonne vieille singularité, alors comment tu vas depuis le temps t’as pas changé, ça va et toi et les enfants ah t’en as pas… Elle nous fait chier au début, mais on s’y fait, à force, bon, c’est vrai, elle est pas comme tout le monde, mais on l’aime bien. Continue reading “Le vrac mobile ou la construction fragile”

Long time no see!

Ça faisait un bail!

The time has come to sit back and take stock of my life as an apprentice in therapy. I don’t know what happened in my studies, but I find myself making more and more spelling mistakes, as if I had broken down a control freak barrier, the wall that separates what I am willing to share in my writings and what I truly and probably unconsciously want to say. It is always hard to let go of any kind of habit that we use as a weapon against the sometimes spiteful world around us. I have been writing like a maniac, but I’ve kept it for myself and for the people that I work with, who structure my training in art therapy.

Le moment est venu de prendre du recul et faire le point sur ma vie d’apprentie en thérapie. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans mes études, mais je me vois de plus en plus souvent faire des fautes d’orthographe, comme si j’avais brisé une barrière de maniaquerie, le mur qui sépare ce que je veux bien partager dans mes écrits et ce que je veux en fait vraiment et probablement inconsciemment dire. C’est toujours difficile de se débarrasser de tout type d’habitude que l’on use comme arme contre le monde parfois malveillant. J’ai lâché des torrents d’écriture ces derniers temps, mais je les ai gardés pour moi et pour les personnes avec qui je travaille, ceux qui structurent mon apprentissage dans l’art thérapie.

What is art therapy? I have yet to find an answer, but I can say it is art and it is therapy. It is the creative process in art and it is what comes out of it when you look at it. It is when you can look back on the person you were one year ago, two years ago, three years ago, and realize how much you have changed. How much more confident you are, how much you love yourself more, how much more eager to live you are.

Qu’est-ce que l’art thérapie? Je n’ai toujours pas de réponse, mais je peux dire que c’est de l’art et c’est de la thérapie. C’est le processus créatif dans l’art et c’est ce qui en sort quand on le regarde. C’est quand on peut regarder en arrière sur la personne qu’on était il y a un an, il y a deux ans, il y a trois ans, et voir comme on a changé. Comme on a gagné en confiance, en amour propre, comme on a beaucoup plus envie d’être en vie.

Surfin' robot :D

A large part of my training boils down to working on myself. Practicing art therapy as a patient as well as share my thoughts with the many people I’ve encountered. And what I thought of as an occupational workshop, the wednesday lego activity I host, turns out to be a treasure of an experience in dealing with the influence one can have on others. That is a dangerous game though, as I meet highly troubled people, one cannot play with other people’s minds. That’s where the importance comes of my mentors, especially the director of my studies, a full-time art therapist, psychotherapist, and artist. Continue reading “Long time no see!”

Lego and play – back to basics

Le Lego et le jeu – retour aux sources

When play becomes an obligation. I’m thinking of my artist colleagues, whether professionnal or not, faced with same question: to make a living with one’s art? I’ve thought about it myself and have answered by the negative. To create for me falls under mental health and the latter is far too delicate to put a price tag on it. Furthermore I’ve grown weary of the clean aspect, the technical, worked on, well designed, popular, and would rather go about my experimentations, even if they don’t appeal to many, not even to my mother.

Quand le jeu devient une obligation. Je pense à mes collègues artistes, professionnels ou non, tous confrontés à la même question: vivre de son art? J’y ai moi-même déjà réfléchi et ai répondu par la négative. Créer pour moi relève de la santé mentale et cette dernière est bien trop fragile pour y mettre un prix. Par ailleurs je me suis lassée du côté propre, technique, travaillé, bien foutu, vendeur et préfère vaquer à mes expérimentations, quitte à ce qu’elles ne plaisent pas à grand monde, même pas à ma mère.

I had a helluva time last october finishing up a project that I held dear. A Pierrot in admiration of a skeleton of a moon. It took hours of trial and error, destruction, reconstruction to achieve something suitable. Since then, I haven’t had the courage to do and undo over and over in hopes of redoing over and again. Imagine sculpting a rock. Cutting off pieces that you did wrong, replacing them with new rock pieces, sculpt them again, get rid of others and so on.

J’me suis fais chier à terminer un projet qui me tenait beaucoup à cœur au mois d’octobre. Pierrot en admiration devant un squelette de lune. Il m’aura fallu des heures d’essais, de destruction et de reconstruction pour arriver à un résultat convenable. Depuis, je n’ai plus le courage de faire et défaire encore et encore pour toujours refaire encore et toujours. Imaginez sculpter une roche. Couper les bouts qui ne vont pas, les remplacer par un nouveau bout de roche, les sculpter à nouveau, en retirer d’autres et ainsi de suite.

Continue reading “Lego and play – back to basics”

Lego and play – serious business

Le Lego et le jeu – une affaire sérieuse

As I celebrated my 5th blogpost yesterday, I realized I still have no clue what the blog really is about. Lego and therapy, a journal of my journey, that’s easy to say. But in reality it looks like a catch-all place for anything remotely related to Lego or therapy. Translating from English to French turned out at least as time-consuming as I imagined… and… I can’t get myself to talk about the actual Lego workshops I’ve been hosting. The reason for that is that I want to be 100% sure I don’t expose anyone’s privacy to the world wide web.

Alors que je célébrais mon 5ème billet hier, je me suis rendue compte que je n’avais toujours aucune idée de ce dont traitait réellement le blog. Le Lego et la thérapie, un journal de mon voyage, c’est facile à dire. Mais en réalité il a plutôt l’air d’un fourre-tout pour tout ce qui a le moindre rapport avec le Lego ou la thérapie. Traduire de l’anglais au français s’est avéré au moins aussi chronophage que je ne l’avais imaginé… et… je n’arrive toujours pas à parler des ateliers que j’anime. La raison étant que je veux être sûre à 100% de ne pas exposer l’intimité de quiconque au géant world wide web.

Hmmm… that could very well be just an excuse… hard to tell. It seems the knot in my belly is just getting tighter and tighter. You would think the first step is the hardest to take… The last three wednesdays I’ve had adults come and go, but only one child. He’s slowly marking his territory and I need to mark mine. Other kids are scheduled to attend in the coming weeks and I won’t be as available to play crocodile space rocket satellite attacking the castle that’s also a house with spies living in it on an island with a boat.

Hmmm… ceci pourrait très bien n’être qu’une excuse… c’est dur à dire. Il semblerait que ma boule au ventre ne fait que grossir. Vous pourriez penser que la première marche est la plus dure à monter… Les trois derniers mercredi des adultes sont allés et venus mais il n’y a eu qu’un enfant. Il marque lentement son territoire et je dois marquer le mien. D’autres bambins doivent venir les semaines suivantes et je ne serai plus aussi disponible pour jouer à la fusée satellite crocodile de l’espace qui attaque le château qui est aussi une maison dans laquelle vivent des espions sur une île avec un bateau.

Continue reading “Lego and play – serious business”

ASFA 2016

ASFA – Association Science-Fiction d’Amélie-les-Bains – held their 4th annual convention on the last week-end of March, celebrating the movie The Force Awakens with the Star Wars theme throughout the event.

 L’ASFA – Association Science-Fiction d’Amélie-les-Bains – a tenu sa 4ème convention annuelle le dernier week-end de mars, célébrant le film Le Réveil de la Force avec le thème de Star Wars.

My local LUG Brick66 held an exhibition stand. I won’t go into details about the week-end, but this is one of my favorite events of our busy year because of its small size and friendly staff and atmosphere. As my good friend and Brick66 president Rodolphe likes to put it, pictures speak louder than words, so, please enjoy the following pix.

Notre association locale Brick66 y a tenu un stand d’exposition. Je ne décrirai pas le week-end en détail, mais dans notre calendrier bien rempli c’est l’un de mes événements préférés, pour sa petite taille, et pour son staff et son ambiance chaleureux. Comme le dit si bien mon ami et président de Brick66 Rodolphe, les images sont plus parlantes que les mots, je vous prie donc d’apprécier les photos suivantes.

 

Continue reading “ASFA 2016”

Lego & politics

Ever since I published my last post, I’ve been wondering about the limits of political correctness, allthough that’s generally a favorite pastime of mine.

Depuis que j’ai publié mon dernier billet, je me pose des questions sur les limites du politiquement correct, bien que, généralement, ce soit un de mes passe-temps favoris.

People have started following my blog, which is highly unexpected, who cares what I think? One of them is the author of a blog called Squeeze the Space Man’s Taco relating his life as the father of an autistic teenager. I read a few posts before following him back. It felt like reading J. D. Salinger, the first author I recall calling my favorite. Of course, this blog gives invaluable insight on autism, but above all, on life. Also it is full of swearwords.

Des gens ont commencé à suivre mon blog, ce qui est plutôt inattendu, qu’est-ce qu’on s’en fout de ce que je pense? L’une de ces personnes est l’auteur du blog Squeeze the Space Man’s Taco qui relate sa vie en tant que père d’un adolescent autiste. J’ai lu quelques billets avant de le suivre en retour. C’était comme lire J. D. Salinger, le premier auteur dont je me souviens avoir pensé qu’il était mon préféré. Bien sûr que ce blog donne un aperçu inestimable de l’autisme, mais plus que tout, de la vie. Aussi il est rempli de gros mots.

Continue reading “Lego & politics”

Rejection

Whenever I take the time to start researching on Lego and therapy I am always faced with the same problem. As open-minded as I like to think of myself, I guess I clearly am not. Lego and therapy are exclusively limited to ASD (autistic spectrum disorder) and more specifically, children with ASD. I am convinced that the LEGO system and play can go far beyond that range in helping people. It deeply aggravates me. Finally it makes me wonder on the reasons for this rejection of mine.

À chaque fois que je prends le temps de faire quelque recherche sur le lego et la thérapie je suis toujours confrontée au même problème. Aussi ouverte d’esprit que j’aime m’imaginer, je crois que je ne le suis en fait pas du tout. Le lego et la thérapie se limitent exclusivement aux troubles du spectre autistique (TSA) et plus spécifiquement aux enfants atteints de TSA. Je suis convaincue que le système LEGO et le jeu peuvent agir bien au-delà de ces frontières dans l’aide à la personne. Cela m’agace profondément. Et puis cela me fait me questionner sur les raisons de ce rejet.

Continue reading “Rejection”

Bricks and therapy today

I have much to learn, books to read, people to meet. I don’t know squibble about lego-therapy. All I know is me. Plastic bricks changed my life.

J’ai beaucoup à apprendre, de livres à lire, de gens à rencontrer. Je ne connais strictement rien à la lego-thérapie. Tour ce que je connais c’est moi. Les briques de plastique ont changé ma vie.

What I do know, is that bricks are used today to help people in the sphere of autism. Yale University has a whole department on that. Lego clubs for children with autism flourish in anglo-saxon parts of the world. If I am to become a lego-therapist, I inevitably have to walk that path. I made a contact a while back and can’t get myself to go through with it. I hope to meet her in flesh and blood on the last week-end of March. What is keeping me from going forward?

Ce que je sais, c’est que les briques sont aujourd’hui utilisées pour aider les personnes dans la sphère de l’autisme. L’université de Yale a un département entier sur ça. Des clubs lego pour enfants autistes fleurissent dans les parties anglo-saxonnes du globe. Si je dois devenir lego-thérapeute, je dois inévitablement emprunter ce chemin. J’ai pris contact avec quelqu’un il y a un moment maintenant et je n’arrive pas à aller au bout. J’espère la rencontrer en chair et en os le dernier week-end de mars. Qu’est-ce qui m’empêche d’avancer?

Continue reading “Bricks and therapy today”

live and love lego

The time has come to keep track of my lego adventures in the form of a journal. First complication, pick a language. Second, chose and customize a theme. I don’t want to go through all that. Make it as simple as possible but let me change anything I want.

Le moment est venu de garder la trace de mes aventures lego sous la forme d’un journal. Première complication, opter pour une langue. Deuxième, choisir et customiser un thème. Je ne veux pas passer par là. Que ce soit le plus simple possible mais laissez-moi changer tout ce dont j’aurais envie.

Now that I have postponed making it my own website (MOW) or blog (MOB), I can get to business. I am here to report on my experiences without telling my life. Or anyone else’s. Good luck with that.

Maintenant que j’ai reporté de façonner mon propre site (MOW) ou blog (MOB), je peux passer aux choses sérieuses. Je suis là pour rendre compte de mes expériences sans raconter ma vie. Ni celle des autres. Bonne chance avec ça.

Continue reading “live and love lego”